Site Web international
Votre pays ne figure pas ici ?
BWT collabore avec des milliers de partenaires dans plus de 80 pays.
Loopo
Loopo

AQU@Sense MB

Les choses sont tout de suite plus claires. Surveillance en continu de la qualité microbiologique de l’eau purifiée.

Demander un devis
  • Dénombrement des cellules en quelques minutes
  • Mesure en ligne ou hors ligne
  • Échantillonnage automatisé en continu ou manuel
  • Cytométrie de flux précise, un procédé qui a fait ses preuves en laboratoire
  • Gain de temps – réaction rapide et recherche de causes
  • Mise en œuvre de méthodes rapides alternatives préconisée par les Pharmacopées européenne et américaine
  • Mise en œuvre dans le générateur ou dans le système de chauffage et de distribution
  • Excellente connectivité avec les systèmes de commande de niveau supérieur
  • Utilisation conviviale via écran tactile
Afficher plus
Afficher moins
Aller à

L’avenir de la surveillance en microbiologie. D’ores et déjà disponible.

Pourquoi perdre du temps à attendre durant 5 jours les résultats d’une évaluation de la qualité microbiologique d’une eau purifiée alors qu’on pourrait réagir sous une heure ? Gagner en sécurité et minimiser les risques en évitant les mesures imprécises et l’augmentation de la fréquence de test.

Identifiez plus tôt les risques de contamination. Initiez les sanitisations selon les besoins. Démontrez-en directement l’efficacité.
Il est temps de recourir à des procédés plus précis et plus rapides pour déterminer les bactéries dans l’eau. BWT recommande la cytométrie de flux.

Les 5 raisons convaincantes d’adopter l’AQU@Sense MB

1. MESURE
Dénombrement fiable et précis de toutes les cellules, pas seulement des colonies

2. UTILISATION
Simple, intuitive et conviviale

3. CONNECTIVITÉ
Transfert de données simple pour l’intégration du système dans l’automate

4. FLEXIBILITÉ
Intégration dans le système de fluides ultra purs ou échantillonnage manuel

5. VITESSE
Résultats et réaction dans l’heure si nécessaire

AQUASenseMB

Échantillon

Prélèvement d’échantillons & préparation intégrés venant soulager le laboratoire.

Préparation

La préparation entièrement automatisée de l’échantillon inclut la coloration, le mélange et l’incubation

Visualisation

L’IHM affiche les informations et les valeurs. Il est également facile d’exporter les données.

Cartouche

La cartouche fermée recueille l’échantillon utilisé et contient également les liquides nécessaires pour 1 000 mesures environ.

Analyse

Les résultats sont disponibles dans les 20 minutes. On peut voir le nombre total de cellules et la taille en fonction de la teneur en acide nucléique.

Nettoyage

Le processus de nettoyage est effectué automatiquement. L’AQU@Sense MB est prêt pour le prochain échantillon

Mesure

Un laser rend les cellules fluorescentes. Un système optique détecte et mesure les cellules. Le dénombrement est aussi précis qu’avec un appareil de laboratoire

Naturellement. AQU@Service pour l’AQU@Sense.

L’AQU@Sense MB et l’AQU@Sense TOC convainquent tous deux par leur fiabilité de fonctionnement et leur maintenance minimale.

Les spécialistes du service après-vente de BWT assurent les travaux nécessaires dans le cadre du service normal :
L’étalonnage à intervalles réguliers, y compris la documentation, est standard pour chaque appareil de mesure et d’analyse, et notamment pour les appareils AQU@Sense.
Les services de base sont également effectués dans ce cadre. Ils comprennent l’inspection au moyen de contrôles visuels et fonctionnels et, si nécessaire, le remplacement de composants ou de consommables.

Important à savoir. Données de la Pharmacopée américaine (USP) en matière d’UFC et de méthodes microbiologiques rapides (RMM)

Mesurer au-delà des UFC

Les UFC sont aujourd'hui la grandeur décisive pour évaluer la qualité microbiologique. Même les pharmacopées cependant critiquent aujourd'hui la pertinence de cette méthode.

L'USP désigne en effet la valeur UFC plutôt comme une estimation que comme une grandeur précise, car par exemple dans l'eau potable, seuls 0,1 à 1 % des germes existants sont comptés comme UFC. On part donc du principe que les UFC ne doivent pas être envisagés comme la seule mesure de l'évaluation microbiologique.
Selon la pharmacopée européenne, les seuils de tolérance en vigueur ont été définis sans détermination quantitative. Ainsi par exemple, les 10 UFC/100 ml admissibles, fixés arbitrairement, donnent de bons résultats pour l'EPPI.

On constate que même les pharmacopées voient considérablement les limites du comptage conventionnel des UFC. C'est pourquoi c'est désormais le moment d'utiliser aussi des technologies porteuses d'avenir et qui présentent des avantages considérables tant pour les responsables de la qualité que pour les microbiologistes.

Les limites de l'UFC

Il convient de comprendre les faiblesses et les atouts de l'UFC comme indicateur pour évaluer la qualité microbiologique. Selon l'USP, cette connaissance est très importante pour l'évaluation bénéfice-risque et la validation de procédés alternatifs. De même, selon la pharmacopée européenne, la compréhension et la définition des intentions du procédé sont essentielles pour la validation des RMM.

La précision du procédé

La RMM permet d'identifier plus de cellules. Cela ne signifie ni un risque automatiquement plus élevé, ni une probabilité supérieure d'agents pathogènes.

La comparaison des valeurs

La qualité microbiologique est déterminée indirectement et par différents procédés, d'où la différence des valeurs (comme UFC et ICC).

Similitude des valeurs

Les valeurs issues de procédés conventionnels et alternatifs ne doivent pas systématiquement se correspondre. Des valeurs claires et un jugement objectif sont alors essentiels.

Des valeurs claires

L'USP responsabilise les utilisateurs. Ils doivent proposer des valeurs permettant d'attester du caractère approprié de la méthode pour évaluer la qualité microbiologique. Cela peut se faire indépendamment des normes existantes, exprimées en tant qu'UFC. Il s'ensuit que d'autres valeurs de mesure pertinentes sur le plan microbiologique sont admises.

Faculté de jugement

Indépendamment du procédé, il est essentiel, selon l'USP, que les microbiologistes puissent à tout moment prendre la même décision concernant la qualité du produit. Et peu importe que celle-ci se fasse sur la base des UFC par procédé de comptage sur plaque ou sur la base du nombre des cellules en utilisant les RMM.

L'attente existante

Les pharmacopées n'exigent pas de corrélation entre les résultats des RMM et des UFC. Les attentes concernant la similitude des valeurs, qui sont erronées ou ne peuvent être atteintes, entravent la mise en œuvre de nouveaux procédés.
En savoir plus

Conseil

Erreur inattendue. Veuillez essayer de recharger la page

AQUA Sense

AQU@Sense MB